Parenthèses imaginaires

Séjour nature, chic et ludique Dordogne-Périgord

Photos d’hiver

Dernier jour de l’année 2017… Ce matin, le soleil a fait une petite sortie et ce fut l’occasion d’une petite balade photos pour tester un petit objectif 50mm qui ouvre à 1/7. L’accessoire est prévu normalement pour un appareil photo argentique mais il se monte sans problème sur mon reflex en désactivant l’autofocus… Résultat, on prend les photos à l’ancienne en réglant tout manuellement. C’est loin d’être une contrainte, c’est plutôt un plaisir de jouer avec les ISO, la vitesse et l’ouverture du diaphragme pour réussir quelque chose.

C’est l’occasion de rappeler que Parenthèses imaginaires est un spot idéal pour faire de la photo et bon nombre des voyageurs qui nous rendent visite croquent la nature environnante avec délice.

Mes modestes clichés d’hiver jouent avec la profondeur de champ et cherchent à produire de jolis flous d’arrière plan. Ils sont très perfectibles mais ils vous donneront peut-être envie de vous essayer également à la photo lors de vos prochaines vacances.

Roseau en hibernation

Roseau en hibernation

Au fond la cabane du pêcheur

Au fond la cabane du pêcheur

Un ponton de pêche au premier plan

Un ponton de pêche au premier plan

Un petit bout de notre nouvelle barque

Un petit bout de notre nouvelle barque

Parterre de feuilles à l'allée des celtes

Parterre de feuilles à l’allée des celtes

Au coeur d'une de nos fontaines

Au coeur d’une de nos fontaines

Rameau au bord de l'étang

Rameau au bord de l’étang

Digital detox ou jeûne numérique

Entre Noël et nouvel an, la période semble favorable pour parler detox… Attention, pas n’importe quelle désintoxication, vous pensiez sans doute qu’il faut évacuer toxines, cholestérol et sucreries entre les deux grands rendez-vous festifs… Que nenni, nous pensons bien évidemment à la digital detox…

 

Qu’est-ce que le concept digital detox ?

À l’heure où nous vivons de plus en plus connectés, où il est difficile de survivre sans smartphone et où il devient impensable de se déplacer sans GPS, le concept de digital detox prend de plus en plus de sens.

Faire une digital detox consiste à stopper ses activités numériques pendant un temps plus ou moins long pour retrouver sa liberté.

Si vous faite partie des gens qui vivent au rythme des notifications de facebook, tweeter ou instagram, le sujet devrait vous intéresser..

 

Comment faire une digital detox ?

Cela passe normalement par un changement d’univers ; c’est une sorte de parenthèse « off » où l’on change ses habitudes. Il existe des solutions plus ou moins radicales. Certains établissements confisquent à l’entrée tous les appareils numériques et plongent leurs patients/clients dans un univers totalement déconnecté. D’autres procèdent de manière progressive et restreignent simplement les possibilités de connexion à certaines périodes de la journée.

À Parenthèses imaginaires, nous avons une approche très douce et très libre de la digital detox. Au lieu d’utiliser des méthodes coercitives, nous pensons qu’il faut proposer des activités alternatives qui se substituent naturellement aux sollicitations numériques quotidiennes.

Volontairement, nous avons installé qu’un seul hotspot wifi autour de la cabane qui dit bonjour de manière à limiter la propagation des ondes et à donner plus de temps déconnecté à nos voyageurs. Nous essayons de vous plonger dans la nature pour vous offrir de nouveaux centres d’intérêt. Nous mixons l’artistique, le ludique et l’imaginaire pour vous faire oublier le numérique. Très tranquillement, les plus addicts décrochent. Ils remplacent les ondes, les tweets et les posts par la chlorophylle, la caresse d’une brise ou la rencontre d’un écureuil..

 

Quels sont les bienfaits d’une digital detox ?

Progressivement, nous constatons des changements chez nos voyageurs. Ils redécouvrent le plaisir d’échanger sans le filtre d’un écran et profitent pleinement de moments conviviaux entre amis ou en famille. Les plus audacieux se laissent parfois aller à une partie de pêche, une création artistique land-art voire à mettre un pied dans la ludothèque. Globalement, les accrocs au numérique apparaissent plus détendus, plus curieux et plus ouverts à de nouvelles découvertes.

Pour ressentir les premiers effets, un week-end digital detox est vraiment le temps minimum à prévoir et une semaine nous semble une durée idéale.

Alors, sans risquer la déconnexion totale qui pourrait être fatale, êtes vous partant pour des vacances tendance digital detox ? Avant de finaliser votre liste de bonnes résolutions pour l’année 2018, c’est le moment d’y réfléchir… 😉 En ce qui nous concerne, c’est avec grand plaisir que nous vous accueillerons à Parenthèses imaginaires.

Digital detox

 

 

Une position géographique centrale… ?

Certains de nos clients ont une grande famille disséminée aux quatre coins de la France et ils nous choisissent pour organiser mariage ou anniversaire car nous sommes en position centrale (Notez bien qu’il nous choisissent pour d’autres raisons également… 😉

Sommes nous vraiment central ? Voici quelques éléments pour éclaircir le sujet :

  • Le centre de la terre se trouve… ben, au centre de la terre et nous nous situons à peu près comme tout le monde à 6371 kms de celui-ci.
  • Le centre de l’Europe géographique se trouve en Lituanie, près de Vilnius à 2500 kms de chez nous… Le centre de l’Europe politique est en Bavière dans le petit village de Westerngrund à 1050 kms de notre domaine.
  • Le centre de la France se trouve quelque part dans l’allier ou le cher, les avis varient selon que l’on prenne en compte la Corse ou pas… On parle souvent de la ville de Vesdun et nous sommes situés à 240 kms à l’ouest de Vesdun.
  • Le centre de la nouvelle Aquitaine se trouve en Dordogne, plus précisément à Saint-Vincent-Jalmoutiers dont nous sommes distants de 71 kms (Nous sommes un peu plus à l’est).
  • Le centre de la Dordogne se trouve à Notre-Dame-de-Sanilhac et Milhac-de-Nontron est placé 50 kms plus au Nord.

Donc, oui d’une certaine manière, en le disant vite et en ne regardant pas de trop près, nous sommes toujours à quelques kilomètres du centre…

Pour être franc, vu de notre petite contrée, un peu à la façon des chinois qui pensent être l’empire du milieu, nous avons la furieuse impression que Parenthèses imaginaires est le centre du monde et vous feriez bien de venir le vérifier sur place… 😉

Les centres du monde