Année 2015

Après avoir savouré en 2014 le plaisir de la réouverture de notre camping, l’aventure continue. Nous avons remis en service pratiquement tous les espaces communs mais à peine 20% de nos hébergements, il reste encore beaucoup de travail.

Nous continuons à travailler à notre rythme. Plutôt que de nous lancer tout de suite dans de grands projets de développement, nous décidons de consolider nos acquis pour la prochaine saison… Nous peaufinons les détails, améliorons nos services et nous travaillons davantage les volets imaginaires, artistiques et ludiques. Nous ouvrons notre premier circuit de geocaching et notre sentier des énigmes qui connaissent un joli succès.

Toutefois, l’année est compliquée car nous sommes pris depuis 2014 dans un imbroglio administratif entre le conseil départemental et le conseil régional. La nature même de notre projet nous ouvre les portes de certaines subventions et c’est plutôt une bonne nouvelle. Nous faisons les dossiers nécessaires avec soin, nous recevons de nombreux soutiens politiques, au delà même de nos espérances ou sollicitations et nous avions réalisé les travaux prévus dans les dossiers… Au final, nous ne recevons que 30% des sommes qui semblaient pourtant acquises et cette situation plonge l’entreprise dans de sérieuses difficultés… La machine administrative et politique qui nous a plongé dans cette situation ne mesure pas l’ampleur des problèmes et ne propose pas de solutions.

La question de la poursuite d’activité se pose et c’est une nouvelle épreuve qui se dresse pour la survie du domaine.

Nous allons puiser l’énergie et la force nécessaires dans les nombreux soutiens reçus au cours de la saison et dans les mots chaleureux déposés dans notre livre d’or. Une nouvelle fois, nous retroussons nos manches, raclons les fonds de tiroir pour continuer et lançons notre premier financement participatif pour sauver notre cabane du pêcheur qui menace de s’effondrer. C’est un succès et nous parvenons à stabiliser notre situation… La saison 2015 est longue à se dessiner mais elle se déroule sans encombre et elle est à nouveau pleine de promesses pour la suite. Nous accueillons notre premier mariage (Jessica et Thomas… On les embrasse, merci pour tout) et c’est un vrai bonheur. Nous ouvrons nos carrés de verdure pour accueillir de simples campeurs. Nous travaillons avec le parc naturel Périgord-Limousin et nous devenons « Valeurs parc » pour notre engagement dans le tourisme durable.

L’année 2015 fut agitée mais elle nous a aussi renforcé et beaucoup appris car c’est bien dans les épreuves que nous mesurons la solidité de notre projet et de notre engagement. Nous avançons sur le chemin des entrepreneurs.

Année 2016

2016 est une année où nous commençons réellement à profiter de tout le travail accompli. L’ouverture de saison se passe bien et la commercialisation est mieux maîtrisée. Le bouche à oreille commence à faire son effet et malgré un mois de juin pluvieux, nous enregistrons un assez bon taux de réservation. Les soucis financiers sont maîtrisés et nous pouvons envisager à nouveau un développement.

En 2016, nous ne parvenons pas à terminer la cabane du pêcheur mais nous ouvrons le chalet porcelaine qui est une belle réussite. Nous y installons d’ailleurs nos premières toilettes sèches.

Nous renforçons notre ludothèque qui propose désormais plus d’une centaine de jeux en libre service et nous rénovons une petite gloriette pour y déposer des mots doux. Nous voyons également pousser une forêt de citation pour inviter à la méditation.

Nous inventons le concept de « Cagette bio à l’arrivée » et la formule fonctionne. Pour 10 euros, chacun peut réserver une cagette de légumes bio et frais approvisionnée par Cécile, notre jeune agricultrice installée à quelques kilomètres.

Pour nos clients campeurs, c’est un refuge qui est inauguré afin de proposer un abri en cas de forts intempéries. Nous améliorons notre parcours de santé et nous nettoyons notre bassin des celtes ainsi que le petit étang des animaux.
Enfin, nous accueillons 3 beaux mariages (Sarah et Jean-Guillaume, Isabelle et Laurent, Vanessa et Kader) qui sont autant de moment de pur plaisir.
L’année 2016 est une belle année où nous parvenons à régler certains détails et chacun sait que le diable est dans le détail… Vivement 2017.

Année 2017

2017 est une année riche en événements et en nouveauté. Elle apporte son lot de bonnes et mauvaises surprises, mais elle constitue dans tous les cas un pas de plus vers le réenchantement du domaine. L’hiver a été très clément avec peu de pluie et l’été a été plus mitigé, mais dans l’ensemble assez correct.

Pour cette année, nous prévoyons pas mal de travaux avec l’ouverture de 2 nouveaux chalets, le débroussaillage de nouvelles zones et la mise en place de nouveaux services.

Deux chalets vintages ouvrent en juillet, mais leur gestation a été douloureuse. Les travaux ont commencé trop tard et ont duré trop longtemps. Le taux de stress est maximum au mois de juin, car ces chalets sont loués dès le mois de juillet. Au final, tout se passe bien et les voyageurs qui s’offrent une petite parenthèse dans ces nouveaux chalets sont ravis. Nous prenons conscience de l’importance du planning et des moments où il faut absolument engager des travaux.

Dans le même temps, nous parvenons à dégager l’allée des Celtes et c’est un vrai plaisir de reconquérir cet espace même si nous ne savons pas très bien ce que nous pouvons en faire pour le moment.

Sur le front des activités, nous sommes très actifs en 2017 : nous transformons avec succès notre parcours de santé en parcours de santé énigmatique, nous convertissons une pièce inutilisée en ludothèque pour accueillir tous nos nouveaux jeux, nous ouvrons un sentier des arts, nous installons une barque en libre-service et nous remettons en état notre terrain de volley-ball. Nous ouvrons également un deuxième circuit de géocaching avec la complicité de notre ami Bruno venu nous donner un coup de main pendant quelques jours.

La laverie passe en libre-service où chacun dépose directement le prix de sa lessive dans une petite boite aux lettres, une rampe d’accès handicapé est installée aux sanitaires et nous proposons un dépôt de pain deux jours par semaine. Pour dégager un peu de temps, nous parvenons pour la première fois à embaucher deux personnes ponctuellement pendant la saison pour assurer le ménage des locaux et nous concluons un partenariat avec un chantier d’insertion pour la gestion des espaces verts.

2017 est une année difficile pour le moral. Nous sommes confrontés à une nouvelle épreuve… Le plagiat et la mauvaise foi assaillent notre bonne humeur naturelle, car un camping du Lot-et-Garonne s’accapare notre concept jusqu’à utiliser un nom proche du notre. Le camping « La parenthèse – les ormes » démontre que la malveillance n’est jamais très loin… Je n’en dirais pas plus ici, mais tout est expliqué dans ce billet dédié à la sinistre affaire du camping « La parenthèse-Les ormes ». Depuis, nous avons presque tourné la page, mais nous restons vigilants.

En terme de fréquentation, la saison a finalement été correcte, mais elle a mis du temps à démarrer et nous avons connu un petit déficit en terme d’accueil de groupe. Heureusement, nous accueillons en septembre deux séminaires mémorables qui nous poussent à étoffer notre offre dans le secteur du séminaire et du teambuilding en général.

En fin d’année, nous passons le cap des 500 billets publiés sur notre blog et nous adoptons le protocole https pour sécuriser la navigation sur notre site web.

L’année a été dense, voire intense… Il y a encore pas mal de chemin à parcourir, mais nous progressons sûrement et à notre rythme. La parole du sage nous accompagne :

« Ne crains pas d’avancer lentement, crains seulement de reculer… »