Parenthèses imaginaires est un lieu en perpétuel changement. Au fil des mois, le paysage se transforme. Aux mois d’avril et de mai, il est ouvert et laisse place à la vie animale. Puis en juillet et août, tout est caché dans une végétation luxuriante. Enfin en septembre et octobre, la forêt devient riche de couleurs, d’odeurs et de gourmandises.

ciel

Avril

ne te découvre pas d’un fil
  • un paysage net, ouvert et grandiose
  • une palette de verts et de jaunes habillent le brun paysage
  • Des ciels changeants du bleu au gris orage
  • une douce lumière
  • les premières fleurs : coucou, violettes…
oiseaux Parenthèses imaginaires

Mai

le joli mois
  • le concert des oiseaux tous les matins
  • l’observation d’oiseaux très variés
  • des fleurs, encore des fleurs et toujours des fleurs
  • chasse aux têtards pour les plus petits
  • les fraises des bois nous régalent timidement
orchidée Parenthèses imaginaires

Juin

le jour le plus long
  • la végétation luxuriante
  • le concert des rainettes tous les soirs
  • l’observation des orchidées
  • le saut des carpes
  • les fraises des bois sont bien installées
papillon Parenthèses imaginaires

Juillet

la chaleur s’installe
  • début juillet suite et fin du concert des rainettes
  • l’observation des papillons
  • les premières bruyères en fleur
  • observation des oiseaux nocturnes : engoulevent, chauve-souris
Feuilles Parenthèses imaginaires

Aout

le mois le plus silencieux
  • découverte des vers luisants ou luciole
  • de magnifiques ciels étoilés
  • concert des grillons en journée
  • cueillette de mûres
cerf

Septembre

Cri dans le brume
  • le brame du cerf de mi-septembre à fin octobre
  • la chaleur de la fin de l’été
  • la brume sur les étangs
  • les odeurs d’humus
cépe Parenthèses imaginaires

Octobre

le mois des gourmands
  • la forêt devient flamboyante
  • début octobre les cèpes et autres bolets montrent leurs chapeaux
  • les châtaignes tombent à nos pieds
  • les colverts sont de retour
  • les premiers passages des grues annoncent l’hiver