Parenthèses imaginaires

Séjour nature, chic et ludique Dordogne-Périgord

Trello, un outil pour améliorer notre suivi de projet…

 

Notre projet commence à prendre de l’ampleur et la liste des choses à penser ou à réaliser s’allonge.

Après avoir tâtonner avec les sempiternels fichiers excel et quelques widgets peu satisfaisants sur notre espace collaboratif, je crois que j’ai enfin trouvé la solution qui va nous donner satisfaction.

Trello

Cet outil en ligne permet de reproduire de manière très simple les tableaux de post-it utilisés en méthodes agiles ; d’un seul coup d’œil, on visualise son tableau de bord, il est facile de créer une nouvelle tâche, de la déplacer ou de la compléter avec une note, une image, un fichier attaché…

Cette simplicité correspond à nos besoins et à notre philosophie… Nous avons décider de l’adopter et de l’utiliser pour y suivre les tâches que nous devons mener mais également pouvoir noter rapidement toutes les géniales idées qui passent entre nos deux oreilles (enfin quatre oreilles puisque nous sommes deux… 😉 )

Pour en savoir plus, le site officiel est ici.
http://trello.com/
C’est en anglais mais cela ne pose pas de problème particulier pour l’utiliser tellement l’interface est simple. Pour l’instant, l’utilisation est gratuite mais ce n’est pas sûr que cela dure car je pressens un succès grandissant à la manière de doodle ou de deezer… (D’autant plus grandissant que je viens d’en parler sur notre blog visité régulièrement par la planète toute entière… 😉 )

Pour avoir de plus amples explications, je vous conseille de jeter un oeil sur le blog de ce geek devenu directeur technique qui résume bien le fonctionnement de l’outil
http://www.geek-directeur-technique.com/2011/09/16/trello-todo-list-checklist-organisation-didees-outil-de-collaboration

Dernier point : Un grand merci à Aurélien, mon petit frère, qui m’a mis sur la piste de cet outil qui va désormais accompagner notre projet (Vous allez finir par connaître toute la famille…).

trello

Un petit click pour agrandir un petit exemple de tableau de bord…

Le camping est délivré…

OUFFFFF… et oui, c’est un gros Ouf de soulagement car que venons de mettre la dernière patte à un chantier démarré depuis environ un an. Au gré de nos jours de liberté, nous avons méthodiquement, avec obstination et patience nettoyé un terrain particulièrement difficile.

Les derniers coups de débroussailleuse ont été donnés pendant les vacances de février et avec l’aide des enfants, nous avons enfin réussi à libérer toute la partie camping de notre premier village (Un jour, je vous expliquerai pourquoi nous avons deux villages…).

Nous allons pouvoir nous consacrer à d’autres travaux… Le programme n’est pas encore défini… Peut être la plage en prévision de l’été qui va arriver très vite ou peut-être le ruisseau avec quelques coteaux.

Je crois que nous étions tous les quatre très heureux de voir enfin ce terrain libéré ; Il ne nous reste plus qu’à attendre que l’herbe reprenne tranquillement ses droits.

Les photos ci-dessous vous permettent de juger en partie de l’ampleur du chantier. A gauche, le terrain avant notre passage et à droite presque le même terrain nettoyé.
Imaginez vous bien que tous ces espaces étaient couverts de ronces et de genêts l’année dernière.

Le camping n'est  pas encore nettoyéLe camping est tout propre

 

 

 

 

Zoom sur un massif de roncesTout est plus clair

Une parenthèses pleine de chiffres…

Aujourd’hui, la journée est consacrée à la comptabilité et à l’analyse financière.

Cette variété constitue sûrement la plus grand richesse de notre projet et j’avoue avoir pris (presque…) autant de plaisir à manipuler les chiffres que la débroussailleuse… ;-).

Nous avons rendez vous ce matin avec Jean Philippe, notre expert comptable, pour évoquer notre projet et trouver le montage le plus approprié. Françoise et moi sommes concentrés et sérieux, à la fois avide d’apprendre et inquiets à la pensée des remarques qui risquent d’être formulées. Bien que nous ayons sérieusement étudié la question, nous ne sommes pas comptables de métier et il faut bien reconnaître que certaines notions ne s’inventent pas .La comptabilité en pratique

Jean Philippe pose des questions et délivre de précieux conseils… Cash flow, amortissement, TVA, exonération, Taxes, Charges sociales… Tout y passe… Nous prenons de précieuses notes et progressivement les mystères du compte de résultat ou du plan de financement s’éclaircissent.

Nous passons l’après midi à mettre en application ce que nous avons appris et à reprendre nos tableaux. Françoise, plus habituée à manipuler les images que les chiffres se révèle une remarquable apprenti comptable et à la fin de la journée, nos comptes ont pris un nouveau visage… Nous sommes confiants, le dossier a plutôt bonne mine… ;-).

Ce n’est que tard dans la soirée que nous finissons par nous résoudre à décrocher… Un peu fourbus, conscients des difficultés à surmonter mais plus motivés que jamais, nous plongeons dans un précieux sommeil réparateur en rêvant de nos parenthèses imaginaires… Une semaine de vacances se profile à l’horizon, nous allons pouvoir avancer plus vite sur le projet…

Vivement lundi… 🙂

Le Périgord sous la neige

Les chalets du Périgord sous la neigeRéveil dans le silence… La neige tombée cette nuit étouffe les bruits et c’est avec de grands yeux que nous découvrons un beau tapis d’un blanc immaculé. Bien que la météo nationale l’ait prédit grâce à sa boule de christal, c’est malgré tout une surprise et un émerveillement. Environ 12 cm sont tombés et nous retrouvons notre village transformé. Aujourd’hui, il ne sera pas question d’aller travailler dehors mais une balade s’impose.
A défaut d’avoir retrouvé un véritable appareil, j’ai pris quelques clichés avec mon téléphone pour vous faire profiter du spectacle.

La question est désormais posée… Ne devons nous pas transformer notre village de vacances en station de sports d’hiver? Nous allons attendre un peu pour répondre définitivement mais il y a matière à réflexion… 😉

Le restaurant sous la neigePour l’instant, c’est beaucoup de plaisir et de joie en découvrant les mystérieuses traces d’animaux laissées dans la neige… C’est qu’il y a du monde dans ce village… Nous avons identifié des oiseaux, des lapins, des chevreuils, un grand cerf, un grizzly et sans doute un dahu (heureusement que ma fille Clara n’était pas là, elle a très peur des dahus…)

Il faut signaler une très belle rencontre avec un renard… 1 minute d’observation droit dans les yeux avant qu’il ne s’enfuit en quelques sauts gracieux dans la poudreuse… instant magique… 🙂 Je suis désolé, sous le coup de l’émotion, j’ai loupé la photo, elle est trop floue pour que je vous la montre.

La prochaine étape sera les vacances de février avec une semaine complète pour avancer et un objectif : Terminer enfin le nettoyage de la partie Camping.Mon beau sapin... roi des forêts...Le reste de la journée s’est écoulée au coin du feu avec une tasse de thé, quelques discussions sur l’avenir du monde et des travaux préparatoires sur les travaux que nous allons devoir lancer prochainement.

Promis, bientôt j’achète un appareil photo pour vous proposer mieux que les quelques vues prises avec mon téléphone… A très bientôt, restez dans le coin…

 

PS : Aujourd’hui, j’ai également adoré le sourire de Françoise emmitouflée dans son écharpe.

Un weekend conquérant

Weekend pluvieux… Une petite bruine descend du ciel par intermittence… Peu importe, nous avons besoin de nous défouler après avoir passer quelques temps sur des aspects administratifs et financiers.

Débroussailleuse, sécateur, tronçonneuse… sont prêts pour partir à l’assaut de nos redoutables adversaires. J’ai nommé les ronces en premier lieu, suivi des ajoncs et des genêts qui ont envahi les lieux pendant notre absence de quelques années.

Les ronces, notre pire ennemie (Photo de Didier Jouët)

Les ronces, notre pire ennemie

L’objectif de la journée est simple : libérer une nouvelle cabane. Notre côté conquérant et chevalier va pouvoir s’exprimer à plein.

Il a fallu retrousser les manches (pas trop quand même car les ronces sont pleines d’épines… 😉 et surtout ne pas regarder la montagne mais avancer pas après pas. Quelques heures plus tard, nous avons reconquis environ 100m2 et nous entrevoyons la fin du  nettoyage de la partie « Camping »… Encore deux ou trois jours d’efforts et nous pourrons nous diriger vers de nouveaux chantiers… la plage autour de l’étang est en ligne de mire…

Certes, le dos est endolori les cuisses et les mains sont griffées mais quelle satisfaction de voir le village retrouver meilleure mine et penser que bientôt, il pourra accueillir des visiteurs.

Je sais ce que j’ai encore oublié… Prendre des photos pour vous montrer le résultat avant et  après… Promis, nous allons nous organiser… En attendant, j’ai trouvé la photo de notre pire ennemie…

Si le temps le permet, on continue le chantier la semaine prochaine… Restez branchés… 😉