Séjour nature, chic et ludique Dordogne-Périgord

Les à côtés

Noël au mois d’août…

Il y a des jours où les bonnes surprises tombent du ciel un peu comme si un ange passait et lâchait quelques gouttes de bonheur simple… C’est un peu ce qui nous est arrivé la semaine dernière lorsqu’un gros colis est sorti d’une voiture jaune marquée « La poste ».

A l’intérieur, nous avons trouvé plein de petites surprises comme des livres pour notre bibliothèque, des jeux pour notre ludothèque, des citations pour notre forêt de citations, des tasses pour nos théières, une pochette faite maison pour nos mikados et surtout plein de gentillesse… Pour couronner le tout, l’ensemble était noyé dans des pompoms multicolores très drôles

C’est Anne, Romain, Paul et Margaud qui sont venus vivre une parenthèse chez nous pendant l’été qui ont décidé de contribuer à notre projet à leur manière en offrant une seconde vie à des objets dont ils ne servaient plus… Pour nous, c’est toujours très touchant de sentir que vous avez envie de nous aider et chacun le fait à sa manière… Ils ont choisi un gros colis, d’autres nous apportent un jeu ou un livre qui leur tient à cœur pour compléter notre collection, certains parlent de nous chaque fois qu’ils en ont l’occasion ou laissent tout simplement un gentil mot dans notre livre d’or ou une bonne note dans un carnet d’avis ici ou là…

Bref toutes ces attentions, qu’elles soient petites ou grandes, nous touchent beaucoup et nous aident à faire avancer la machine, à trouver l’énergie, à maintenir la flamme et finalement à donner du sens à l’aventure.

Le colis d’Anne, Romain, Paul et Margaud nous donne l’occasion de tous vous remercier… Promis, on va continuer à s’occuper de notre petite bulle pour la partager avec vous.

Un colis plein de surprises

Un colis plein de surprises

La Parenthèse – Camping Les Ormes

Le camping La Parenthèse Les ormes situé à Saint-Étienne-de-Villeréal dans le Lot et Garonne fait l’objet de ce petit billet un peu particulier.
Je vous préviens tout de suite, une fois n’est pas coutume, l’histoire est un peu longue et n’est pas très drôle…

En 2010, Françoise et Stephan réfléchissent à un concept original pour relancer leur camping qui dort depuis plusieurs années… Ils décident de mixer du glamping, du chic, du nature, du ludique et surtout d’emballer le tout dans de délicieuses parenthèses. Ils vérifient que cela n’existe pas ailleurs et en 2014, après avoir dépensé beaucoup d’huile de coude, ils ouvrent les Parenthèses imaginaires tel que vous les connaissez et dont vous êtes actuellement en train de lire le blog.

Pendant ce temps, il existe un camping dans le Lot-et-Garonne qui s’appelle « les ormes » qui vit sa vie tranquillement. C’est plutôt un camping de bon standing avec une bonne réputation et des propriétaires inventifs.

En 2017, le camping « les Ormes » est vendu à Alban, Géraldine, Sébastien et Estelle. Les nouveaux propriétaires sont soucieux d’afficher une nouvelle image pour leur camping et ils décident d’y mettre du glamping, du chic, du champêtre et surtout des parenthèses au point de renommer leur structure « La parenthèse – Camping Les Ormes« … Tiens, tiens… tous ces ingrédients ne vous rappellent rien… Et bien si, vous avez compris, ils ont tout simplement repris la recette de Parenthèses imaginaires. Pris un à un, ces éléments peuvent sembler insignifiants mais la conjugaison de tous ces points correspond parfaitement au concept original installé de manière unique depuis 2012 dans le paysage touristique.

Bien évidemment, en mars 2017, dès qu’ils en eu connaissance, Stephan et Françoise les ont contactés pour envisager un règlement amiable du différend. Tout en avouant connaître l’existence de Parenthèses imaginaires, les nouveaux propriétaires nient s’être inspirés du concept et, comble du cynisme, ils proposent une collaboration puisque les deux établissements ont le même concept… Évidemment, si je te vole ton concept, j’ai le même concept et comme nous avons le même concept, nous devons travailler ensemble… C’est logique tout cela…

Entre temps, « La parenthèse – Camping Les Ormes » multiplient les publicités sur la Dordogne-Périgord, utilisent les mêmes supports de communication que Parenthèses imaginaires et des polices de caractères similaires ou approchantes pour ajouter de la confusion.

Après différentes discussions, intervention du syndicat de l’hôtellerie de plein air, Stephan et Françoise ont le sentiment d’avoir affaire à une équipe qui n’a aucun scrupule. Petit à petit, les nouveaux entrants dans le tourisme poussent le bouchon pour devenir eux mêmes des victimes et il s’en est fallu de peu pour que ce soit Parenthèses imaginaires qui soit accusé de plagiat… Ben oui, c’est normal, on installe le concept en 2012, ils reprennent le concept en 2017 mais c’est nous qui copions… c’est logique tout cela…

D’un point de vue juridique, tout cela correspond à du parasitisme commercial et à de la concurrence déloyale. Après avoir envisagé une action en justice, Françoise et Stephan renoncent car n’étant que deux à gérer le domaine, c’est difficile de trouver l’énergie pour mener une action qui risquait sans aucun doute être difficile et douloureuse et au détriment du temps consacré à leurs clients. Plus artiste que procédurier, ils ne se sentent pas de taille pour lutter contre des personnes qui semblent déterminées, sans état d’âme et qui paraissent habituées à ce genre d’embrouilles. Cette manière de procéder n’est pas habituelle dans le milieu des professionnels du tourisme où, bien qu’étant concurrents, nous sommes avant tout collègues et il existe habituellement de la solidarité et de respect entre les établissements.

Nous en sommes là aujourd’hui, nous avons choisi de vous conter cette histoire qui n’est malheureusement pas une fiction parce que ce blog raconte depuis 2012 nos joies, nos galères et nos peines. Pour lever toute ambiguïté par rapport aux questions que nous recevons, nous avons préféré en parler  : Nous n’avons pas créé de filiale ni de franchise et nous n’avons aucun lien avec le camping « La parenthèse – Camping Les Ormes » situé dans le Lot et Garonne.

Nous pensons même que nous n’avons pas du tout le même état d’esprit et pas la même façon de cuisiner des parenthèses. C’est difficile pour des créatifs d’être copiés de cette façon mais nous pensons que la copie n’aura de toutes les façons pas le même goût. Lorsqu’on veut proposer des parenthèses glamping dans un camping chic et champêtre, il vaut sans doute mieux faire preuve d’originalité et d’un brin d’élégance morale et intellectuelle. Nous formulons des vœux pour qu’Alban, Géraldine, Sébastien et Estelle goûtent un jour aux plaisirs d’une création qui leur serait propre. C’est plus difficile que de faire une pâle copie mais c’est tout de même plus savoureux.

Sincèrement, cette affaire nous a donné un coup au moral et nous espérons qu’il n’y aura pas de suite. Tout en restant vigilant, nous allons continuer à créer de notre côté pour retrouver toute notre sérénité et chassez la pointe d’amertume qui nous chatouille encore.

Comme dirait l’autre : « The show must go on… »

PS : Je n’ai pas mis de lien vers le camping « La parenthèse – Camping Les Ormes » car je ne voudrais pas améliorer leur référencement… Nous avons déjà fourni le concept, nous n’allons pas en plus gérer le référencement… 😉

La parenthèse - Camping Les Ormes

La parenthèse – Camping Les Ormes à Saint-Étienne-de-Villeréal dans le Lot-et-Garonne

Un arbre à miel

Juste un petit billet pour faire un retour sur un sujet que nous n’avions pas eu le temps d’évoquer… 2017 est une année un  peu spéciale puisque les nations unies ont déclaré que ce serait l’année du tourisme durable. Avec notre réseau eco-durable du parc naturel Périgord Limousin, nous avons décidé de fêter l’événement en plantant un arbre le jour du Printemps… En ces temps difficiles pour les abeilles,  nous avons choisi un arbre à miel pour le symbole et pour apporter une petite pierre pour la préservation de nos petites ouvrières si précieuses… Dans les salons, vous pouvez dire aussi « Nous avons planté un Terradium Danielli »… 😉

Cet arbre a des qualités nectarifères et mellifères et ses fleurs sont très prisées des abeilles. Il a un joli port de tête et fleuri en été en se couvrant d’une belle parure toute blanche.

Bon, pour l’instant, le notre est encore un Bébé mais il paraît que la croissance est rapide. Nous l’avons installé dans un endroit en pleine reconstruction alors la photo n’est pas très jolie mais il devrait s’y plaire car nous avons respecté toutes les règles énoncées par Marie-France, notre pépiniériste en chef, membre également de notre réseau de tourisme durable.

Nous allons suivre sa croissance régulièrement… On vous tient au courant… 🙂

Notre bébé arbre à miel

Notre bébé arbre à miel

Notre arbre à miel dans quelques années

Notre arbre à miel dans quelques années

Gagner une nuit dans le parc naturel Périgord-Limousin

Parenthèses imaginaires est installé dans le parc naturel régional Périgord Limousin et est membre du réseau des acteurs engagés pour un tourisme durable… Notre petit réseau s’est mobilisé pour mettre en place en ce début d’année un quizz qui peut vous permettre de gagner une nuit pour deux personnes dans un hébergement labellisé « Marque accueil du parc ».

20 hébergeurs, dont Parenthèses imaginaires, ont décidé de jouer le jeu et c’est donc 20 couples qui peuvent gagner… Voici comment procéder :

Vous vous rendez sur le site du Parc Naturel Régional pour répondre à 5 questions plutôt faciles mais pas complètement triviales (Je vous donne un petit truc en secret, toutes les bonnes réponses sont sur le site du parc, allez jeter un œil avant de répondre au quizz…) et si vous répondez correctement, vous aurez peut-être la chance d’être tirer au sort pour gagner votre invitation.

Profitez en pour jeter un œil sur l’offre de nos collègues qui proposent, chacun à leur manière, des endroits bien agréables pour découvrir le Périgord-Limousin.

Pour jouer, c’est par ici… Juste un clic et hop, c’est parti, vous posez déjà un pied, enfin un doigt dans le parc Périgord-Limousin.

 

20-nuits-a-gagner dans le parc naturel Périgord-Limousin

Coucher de soleil sur la cabane du pêcheur

En ce moment, nous avons repris les travaux du côté de la cabane du pêcheur… Je vous proposerai bientôt un petit article pour faire le point mais j’avais surtout envie de partager le coucher de soleil que nous avons chaque soir au moment de quitter notre petit chantier…

Ça fait envie, Non ? Un peu de patience, vous pourrez bientôt profiter également de cette petite cabane lorsque nous aurons fini les travaux.

un coucher de soleil sur la cabane du pêcheur

Un coucher de soleil sur la cabane du pêcheur