Séjour nature, chic et ludique Dordogne-Périgord

Archives mensuelles : juin 2015

Baladothérapie

Connaissez vous la baladothérapie…? C’est l’art de flâner le nez au vent en pleine nature… Vous comprenez que ce mot valise quelque peu insolite est composé des mots balades et Thérapie… Oui, Thérapie car sachez, cher lecteur ou lectrice, que la balade soigne… De quoi, nous ne savons pas trop mais en tout cas, elle soigne… 😉
La grande question est désormais : Puis je me balader tranquillement si je ne suis pas malade? La réponse est oui, la balade a un effet préventif contre tout et n’importe quoi donc vous pouvez en user et en abuser… 🙂

Cela tombe bien parce que nous aimons beaucoup la baladothérapie à Parenthèses imaginaires et sans même prendre la voiture, vous pouvez la pratiquer très facilement au sein du domaine qui s’étend sur 27 hectares.

Il semble que le terme « baladothérapie » ait été inventé par un certain Marc Giraud, naturaliste et auteur de deux livres très intéressants « La nature au bord du chemin » et « Les animaux en bord de chemin »… Il résume la baladothérapie avec ces mots

« La promenade est un retour aux sources et à l’authentique qui structure profondément notre équilibre. Elle est à elle seule une motivation suffisante pour partir à la reconquête de notre nature, extérieure et intérieure »

Bref, il est temps de s’y mettre et je vous offre quelques photos de nos chemins pour vous donner envie de les découvrir… Je crois bien que ceux qui vont venir cet été à Parenthèses imaginaires vont être un peu privilégiés… 🙂

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

Baladothérapie

10 bonnes raisons de passer des vacances à Parenthèses imaginaires

Vous êtes de plus en plus nombreux à venir passer vos vacances à Parenthèses imaginaires et c’est tant mieux mais il reste encore de la place et ce serait dommage de ne pas en profiter…

Je me suis demandé quelles pourraient être les raisons de venir passer des vacances chez nous. Alors bien sûr, je peux vous parler du Périgord, de sa richesse historique et patrimoniale, de ses 1000 activités à partager ou encore de sa gastronomie mais toutes ces bonnes raisons sont très connues et ne nous différencient guère d’autres lieux… Non, j’ai cherché d’autres raisons propres à Parenthèses imaginaires et voici ce qui est passé entre mes deux oreilles.

  • Parce que le cadre est magnifique avec 27 hectares très préservés et très naturels
  • Parce qu’il y a plein de commentaires élogieux sur le livre d’or du site
  • Parce que Parenthèses imaginaires est un projet un peu fou, que c’est un choix de vie, que les lieux ont une âme et ont plein de choses à vous raconter
  • Parce que ce matin, j’ai croisé une biche dès le réveil et que hier nous avons eu une longue conversation avec un bébé lièvre.
  • Parce qu’il existe des aires de jeux que l’on ne trouve pas forcément ailleurs (La cabane Land art, la piste de geocaching, l’esplanade des jeux de précision…)
  • Parce que c’est un peu caché dans un vallon le long d’une petite route tortueuse et que c’est bon pendant les vacances de se cacher pour déconnecter
  • Parce que tout respire l’insolite, de la décoration à l’ambiance en passant par l’histoire du domaine
  • Parce qu’il n’y a pas la télévision… Il parait qu’il faut en mettre une pour avoir plus d’étoiles au classement et c’est bien dommage car nous pensons que cela devrait être l’inverse : pas de télé = plus d’étoiles au classement mais aussi dans les yeux et dans les têtes.
  • Parce que l’endroit est chargé d’énergies positives… Oui, je sais, vous ne croyez pas forcément à ces histoires d’énergies et moi non plus mais il faut bien se rendre à l’évidence que depuis que je vis ici, je ressens une énergie bien différente et les 1000 petits maux de mon ancienne vie urbaine ont disparu (Mal au dos, genou, fatigue…) alors que je travaille 10 fois plus.
  • Parce que le lieu est propice à l’échange et à la rencontre… Ici, le temps change de dimension et invite à la respiration, à la discussion tranquille et sereine
  • Parce qu’on y dort bien… La présence des étangs et de la forêt créé un climat très favorable pour le sommeil… Hygrométrie naturelle sans avoir recours à la climatisation, calme impérieux, chant des oiseaux au réveil… Les nuits sont douces, apaisées et délicieuses.
  • Parce que… Ah zut, je suis déjà à 11 raisons… Je dois m’arrêter là… 🙂 Il faudra que j’écrive la suite dès que j’aurais une seconde…

En tout cas, il reste encore quelques places pendant l’été et n’oubliez pas Septembre pour ceux qui ont la chance de pouvoir partir en dehors des périodes de vacances scolaires, c’est une saison délicieuse.

Nous vous attendons… 🙂

Douceur et sérénité

Douceur et sérénité

Des dominos géants

Afin de vous proposer encore plus d’occasions de passer un bon moment, nous avons acquis un jeu simple et traditionnel : j’ai nommé les dominos… Oui, je sais, vous me direz qu’une partie de domino n’a rien d’exceptionnel et pourtant c’est un jeu qui plait toujours aux petits et aux grands mais le notre est particulier… Il est géant… comme d’autres jeux en notre possession tel que les échecs, les dames ou encore le mikado… Insolite, n’est-il pas?

Domino géant

Des dominos géants sur une terrasse de Parenthèses imaginaires

Une passerelle très attendue…

Nous avions commencé l’année dernière la rénovation de la passerelle qui passe sous la cascade de l’étang de baignade. Avec l’aide de Fabrice, nous avions démonté l’ancienne passerelle bien fatiguée et posé deux nouvelles poutres… Mais depuis, silence radio, pas trouvé une seconde pour terminer l’ouvrage… 🙁

Depuis cette semaine, avec l’aide de Pym, le boulot est terminé et nous pouvons désormais circuler depuis la salle de réception jusqu’au futur petit jardin en terrasse.

Quelques photos pour illustrer l’affaire…

La passerelle de la cascade en construction

La passerelle de la cascade en construction

La passerelle de la cascade terminée

La passerelle de la cascade terminée

Êtes vous prêt à l'emprunter...?

Êtes vous prêt à l’emprunter…?

 

Kiki… Petit rouge-gorge égaré…

En rangeant une bâche que j’avais négligée pendant quelques jours, j’ai eu la surprise d’y trouver le nid d’une famille Rouge-Gorge… Ils avaient décidé de s’installer dans un repli de la bâche sans même payer la moindre location… 😉

Ils ont été aussi surpris que moi lorsque j’ai secoué leur abri avant de les découvrir… Je vous rassure tout de suite, ils ont eu droit à un tour de manège gratuit mais tout est rentré dans l’ordre, j’ai ramassé les petits, j’ai refait le nid que j’ai installé dans un beau carton et quelques minutes plus tard, j’ai eu la joie de voir les parents revenir et continuer l’éducation des petits… Comme quoi, le mythe qui dit qu’il ne faut pas toucher les petits sinon les parents ne veulent plus s’en occuper est complètement faux car ce n’est pas la première fois que nous sauvons des nids…

Bon, je suis revenu deux jours plus tard pour faire une photo mais ils avaient tous filé sauf Kiki qui était encore au nid… Les parents s’en sont occupé quatre jours de plus et il a fini par s’envoler… Kiki était sans doute le « Tanguy » de la bande… 😉

Voici le portrait de Kiki

PS : Au passage, j’ai appris que les Bébés Rouge Gorge ne naissaient pas avec le poitrail rouge, sans doute trop voyant tant qu’ils ne savent pas voler mais que le rouge apparait progressivement lorsqu’ils deviennent adultes

kiki le rouge gorge

Kiki le rouge gorge