Séjour nature, chic et ludique Dordogne-Périgord

Un coteau rebelle

Avec le concours de Fabrice, nous avons finalisé le nettoyage d’un coteau particulièrement difficile à dégager… L’endroit est assez humide et de nombreux arbres avaient décidé de choir à cet endroit. Résultat : enchevêtrement de troncs et de branches noyés dans des trous d’eau sur un terrain en pente… Un programme bien réjouissant en perspective…

Deux jours de travail en se retroussant sérieusement les manches ont permis de retrouver un coteau presque neuf où ne subsistent que quelques grands spécimens difficiles à déplacer. Nous en avons profité pour terminer le dégagement d’un escalier. Spéciale dédicace à Sébastien qui avait ouvert la voie l’été dernier sans pouvoir aller au bout devant l’hostilité de la nature envirronnante… Cette dernière fait moins la fière en hiver et nous avons pu avoir le dessus. Pour limiter la manutention de bois, activité que nous maîtrisons pourtant à la perfection… ;-), nous avons constitué un petit muret rustique avec des rondins et le résultat est plutôt sympa. C’est notre toute première petite expérience de Land Art… Il faudra que je vous parle prochainement du Land Art, c’est un sujet qui nous intéresse beaucoup et nous avons quelques projets en la matière à partager.

Le terrain est bien encombré

Le terrain est bien encombré

 

C'est tout de même plus propre ainsi

C’est tout de même plus propre ainsi

 

Un grand pin tombé du ciel

Un grand pin tombé du ciel

 

Nous ne conserverons que le tronc

Nous ne conserverons que le tronc

 

La fameuse voie "Sébastien"

La fameuse voie « Sébastien »

 

Le feu salvateur qui a mangé tout le bois inutile

Le feu salvateur qui a mangé tout le bois inutile

 

 

3 réponses à Un coteau rebelle